Infos fraîches pour les voyageurs en partance à Cuba Yo soy Cuba

De retour d’un voyage de deux mois à Cuba, en octobre et novembre, on vous propose ici une petite mise à jour !

On a en effet constaté pas mal de changements dus au succès que connaît l’île auprès des voyageurs en cette fin d’année 2015. Alors qu’octobre et novembre constituent traditionnellement la saison basse à Cuba, les touristes y étaient aussi nombreux qu’en saison haute. Et 2016 s’annonce elle-aussi très chargée. Bref, Cuba a le vent en poupe !

Ce n’est évident pas un motif pour annuler votre séjour, car Cuba reste une destination géniale, mais il faut simplement préparer différemment votre voyage. Car ce qui était valable auparavant, c’est à dire la possibilité de s’organiser sur place, au fur et à mesure, devient extrêmement compliqué et même parfois impossible. Le maître mot, si vous vous rendez à Cuba dans les prochains mois, c’est donc d’ANTICIPER, et de faire un maximum de réservations en amont.

Autre réalité à avoir en tête, les tarifs ont tendance à augmenter ces derniers mois, tant pour les hébergements que pour la nourriture… Sans parler des prix des billets d’avion qui atteignent des sommets. Donc avis aux petits budgets, il va falloir définitivement zapper les restos touristiques et même les repas proposés par les maisons d’hôtes pour fréquenter exclusivement les petites cafétérias pour cubains… Et idéalement chercher un binôme avec qui partager les frais de vos chambres en casas particulares !

Rentrons maintenant dans les détails :

Transports :

Bus (réseau Viazul)

Les bus viazul, qui constituent un bon moyen de découvrir l’île, sont très demandés actuellement. Si vous voyagez durant la saison haute (décembre à mars), n’attendez donc pas d’être à Cuba pour réserver vos places. Faites le avant votre départ sur le site des Bus Viazul .

Sauf que…, à l’heure où nous écrivons cet article, Viazul travaille à la mise à jour de ses itinéraires et de ses horaires. Les horaires existants se maintiennent jusqu’au 29 février 2016, et vous pouvez réserver vos voyages s’ils se déroulent avant cette date. Si vous compter utiliser les bus Viazul après le 1er mars 2016, surveillez donc le site pour faire vos résas dès que cela sera à nouveau possible. 

Si certains d’entre vous se retrouvaient en galère, sans place de bus disponibles, pensez aux taxis partagés. Vous les trouverez systématiquement en train d’attendre le client devant les gares routières. Bon, il faut attendre que le véhicule soit rempli pour partir, et bien négocier les tarifs (qui doivent être à peu près identiques à ceux du bus), mais cela peut dépanner ! Sinon, reste l’option, évidemment plus onéreuse, d’un taxi privé qui vous conduira jusqu’à votre prochaine destination.

bus viazul

Voitures de location et voitures avec chauffeur

Il n’y a pas suffisamment de véhicules de location disponibles à Cuba pour répondre à la demande actuelle. Résultat, de début décembre 2015 au 10 janvier 2016 environ, il est impossible de réserver une voiture, comme vous le constaterez sur tous les sites de location sérieux. Et trouver une voiture sur place, sauf coup de chance, s’avèrera très difficile.

Attention aux nombreux sites frauduleux, qui eux, comme par magie, annoncent encore des véhicules disponibles. Nous avons rencontré en novembre des voyageurs français qui en ont fait l’amère expérience : le véhicule qu’ils avaient réservé et payé ( environ 500 euros) via l’un de ces sites n’existait pas à l’arrivée à Cuba, car le dit site n’avait en réalité effectué aucune réservation auprès des loueurs cubains ! Transtur, l’entreprise cubaine en charge des transports touristiques, a listé plusieurs de ces sites et invite les utilisateurs à la plus grande prudence :
www.havanatur.com
www.travelucion.com
www.cubacaribbean.com

sites arnaques

Conclusion : si vous souhaitez disposer d’un véhicule pour votre prochain voyage à Cuba, réservez le au plus tôt ! Nous sommes partenaires avec deux agences de voyage sérieuses, et pouvons si vous le souhaitez nous en occuper, gratuitement, pour vous. Toutes les infos sur article Infos sur la location de voiture à Cuba ou réservez directement sur Location de voiture à Cuba

Enfin, sachez qu’un autre moyen de déplacement est possible : opter pour une voiture avec chauffeur à Cuba. Cette solution revient à peu près au même tarif qu’une voiture de location, et vous évitez de vous coltiner toutes les galères de la conduite ! Si cela vous intéresse, jetez un œil à la liste de voitures avec chauffeur à Cuba qui sont inscrits à notre plateforme de mise en relation.

voiture avec chauffeur Cuba
Hébergements : casas particulares

Jusqu’à présent, nous avions plutôt l’habitude de conseiller aux voyageurs de réserver uniquement leurs premières nuits à La Havane, puis de chercher leur hébergement au fur et à mesure. Si vous voyagez entre décembre et mars, oubliez cette option ! Il est vraiment devenu impératif de réserver. Si vous ne le faites pas, vous finirez quand même (on l’espère !) par trouver une chambre, mais certainement pas parmi les plus sympas et il ne faudra pas faire la fine bouche…

Vous pouvez bien sûr effectuer ces réservations par vous-même, en envoyant un mail aux casas qui vous intéressent, et dont vous trouverez les coordonnées dans les guides de voyage ou sur différents sites internet.

Si vous préférez déléguer cet aspect de la préparation de votre voyage, contactez nous ! Nous réserverons pour vous les hébergements sur l’ensemble de votre circuit auprès de nos casas particulares préférées, négociées au meilleur tarif. Si vous préférez loger en hôtel, nous pouvons également nous en charger.

photo casa sympa 1 photo casa sympa 2

Augmentation générale des tarifs :

Comme notre portefeuille a pu le constater, les casas ont dans l’ensemble augmenté leurs tarifs. Dans la Habana Vieja, un tarif minimum de 30 CUC par nuit semble être devenu la règle. Même chose à Trinidad si on recherche un hébergement dans le centre historique. Il reste toutefois possible de trouver des chambres à 25 CUC dans ces deux villes en sortant des quartiers les plus touristiques, ou en optant pour des casas au confort plus sommaire. En dessous, c’est vraiment difficile. Et les marges de négociation sont faibles vu qu’il y a une grosse demande !

Ailleurs dans le pays, c’est plus variable, mais globalement toutes les villes situées dans les circuits touristiques les plus fréquentés pratiquent des prix plus élevés que par le passé.

Même remarque sur le prix des repas pratiqués dans les maisons d’hôtes, qui semblent eux aussi avoir subi une inflation ! Il y a peu, la langouste était encore proposée à 10 CUC à Trinidad. Aujourd’hui, c’est 15 CUC, comme quasiment partout ailleurs sur l’île. Un repas à base de poulet ou de porc est encore parfois proposé à 7 ou 8 CUC, mais beaucoup plus fréquemment à 10 CUC.

Taux de change Euro-Cuc :

Ce qui n’a pas augmenté par contre, c’est notre pouvoir d’achat ! En effet, l’euro ne cesse de baisser. Au début de notre voyage, en octobre, on changeait au taux de 1 euro = 1,10 cuc. Mi novembre, l’euro ne valait plus que 1,02 cuc.

cadeca Cuba octobre

Le wifi à Cuba :

Le wifi continue de se développer peu à peu à Cuba. 35 points de connexion sont désormais disponibles à travers le pays, dans les principales villes. Bien souvent ces points wifi sont situés dans le parc principal de la ville. Ils sont de toute façon faciles à repérer : c’est là où il y a un attroupement de personnes penchés sur leurs téléphones portables !

Habana (3)

Vous trouverez la liste et les adresses de tous ces points wifi ici : Points wifi Cuba .
L’ouverture de 20 points supplémentaires est annoncée avant la fin de l’année, à suivre !

Concrètement, pour utiliser ce wifi, il vous faut acheter une carte de connexion dans une boutique etecsa. Elles coûtent 2 cuc par heure de connexion, et on peut acheter des cartes allant de 30 minutes à 5 heures. Muni du précieux sésame, vous vous rendez dans un de ces lieux wifi et vous vous connectez, avec votre téléphone ou votre ordinateur, au réseau wifi etecsa. Une page etecsa s’ouvre sur votre écran, et vous devez alors renseigner l’identifiant et le mot de passe qui apparaissent sur votre carte. Cela fonctionne en général très correctement. Par contre, il est parfois difficile de se déconnecter. Insistez jusqu’à ce que cela fonctionne car sinon vous perdrez tout le crédit restant !

Contrairement à ce qu’on peut lire sur certains forums, il n’est pas nécessaire de disposer d’un compte nauta pour se connecter au wifi.

Enfin, si l’idée de vous installer dans un parc ne vous emballe pas (c’est sympa, c’est vivant, mais si vous devez bosser au calme ce n’est pas le top!), vous pouvez utiliser les services wifi proposés par certains grands hôtels (par exemple le Habana Libre à La Havane fonctionne bien), mais c’est très cher ! Il faut souvent compter 10 CUC l’heure de connexion.

Carte de tourisme et durée maximale de séjour à Cuba autorisé :

Officiellement, la durée de séjour maximale autorisé pour un européen voyageant avec une carte de tourisme est de 2 mois : vous arrivez à Cuba avec une carte de tourisme d’une durée d’un mois, et vous la faites renouveler sur place, comme on vous l’explique ici : carte de tourisme Cuba .

Toutefois, les services d’immigration cubaines font désormais preuve de tolérance en acceptant un séjour maximal de 3 mois. Il est donc possible, sur présentation d’un billet d’avion prouvant votre intention de sortir du territoire avant l’issue des trois mois, de renouveler deux fois sa carte de tourisme. Les amoureuses et amoureux de Cuba peuvent donc prolonger leur séjour un peu plus qu’ils n’en avaient l’habitude, bonne nouvelle !

Voilà pour les principales news cubaines, n’hésitez pas à nous envoyer un message si vous avez des questions à ce sujet !


Comments

  1. Très intéressantes ces dernières informations, même pour les habitués des séjours à Cuba ! Les renseignements et les conseils sont fiables et toujours bien expliqués. À consulter systématiquement avant chaque départ pour tirer le meilleur parti de son voyage. Marie

  2. Marichou Says: juillet 1, 2016 at 6:38

    Concernant la durée maximale de trois mois, lors de mon avant dernier voyage, j’avais posé la question aux services d’immigration de la partie orientale de l’île, et ceux-ci ne savaient pas me répondre. Alors je suis retournée cette fois-ci pour trois mois sans savoir si « ça passerait » ou non. La propriétaire de la casa où je résidais a consulté un document disant que le 3ème mois devait être demandé pour une raison valable justifiée. Malgré mes années d’expérience à Cuba, il se trouve que, mal informée et pensant qu’il y avait un nouveau changement, je ne me suis pas rendue chaque mois à l’immigration pour payer les 25cuc qui proroge la visa. Une fois à l’aéroport, bien sûr, j’ai dû régler les 50cuc. J’en ai profité pour savoir si je pourrais revenir pour trois mois. La réponse a été  » cela dépendra de l’immigration, rien n’est certain ». Par ailleurs, une de mes relations m’avait prévenue qu’on ne lui avait pas accordé le 3ème mois du côté oriental et qu’à la Havane elle l’avait obtenu sans problème.
    Il serait intéressant d’avoir plus de renseignements concrets à ce sujet. Marie

Laisser un commentaire