Bus et taxis collectifs, le plan transport le moins cher à Cuba Avant de partir

Les bus à Cuba

Bus Viazul

Se déplacer en bus à Cuba constitue une option économique et adaptée aux petits budgets. Et bonne nouvelle, Viazul, la principale compagnie de bus, est fiable et propose des trajets permettant de visiter toute l’île, dont elle relie les principaux centres d’intérêt. Et si vous souhaitez vous écarter des grands axes et rejoindre des villages non desservis, vous pourrez toujours compléter ce moyen de locomotion en optant pour des taxis privés à la journée (bien négocier les prix) ou encore en grimpant à l’arrière d’un camion !

Les sièges peuvent être réservés en ligne sur le site de Viazul, et on vous encourage vraiment à faire vos réservations le plus tôt possible car en haute saison il y a bien plus de demandes que de places disponibles !

Si vous arrivez trop tard et que tout est déjà réservé, pas de panique pour autant : d’une part il est fréquent que tous les sièges ne soient pas vendus en ligne. Si vous vous rendez dès votre arrivée à Cuba dans un des terminaux de bus viazul et que vous êtes chanceux, vous trouverez peut-être une place quand même. D’autre part il n’y a pas que Viazul dans la vie des backpackers ;-).

Bus Transtur

Les bus Transtur peuvent également être une option. Les dessertes proposées ne sont pas aussi nombreuses que celles de Viazul mais Transtur relie les principales villes touristiques du pays. Il n’est possible de réserver les bus Transtur qu’une fois à Cuba. Vous devez pour cela vous rendre dans un des bureaux Transtur que vous trouverez dans la plupart des grands hôtels.

Les taxis collectifs

Autre possibilité, plus roots, les taxis collectifs ! A la différence d’un taxi privé, vous partagez la voiture ou le minibus avec d’autres voyageurs. En gros, on trouve des taxis collectifs pour à peu près toutes les liaisons proposées par Viazul. On les rencontre en général près des terminaux viazul, où ils attendent les clients potentiels. Votre casa particular aura également probablement des contacts et pourra vous aider à en dénicher. Et de toute façon, ce sont aussi bien souvent eux qui vous trouvent, car pas mal de rabatteurs guettent les touristes pour « remplir » les taxis collectifs, qui démarrent…quand ils sont pleins !

Les tarifs se négocient, mais vous devez arriver à un tarif à peu près similaire à celui de la liaison en Viazul (5 ou 10 CUC de plus maximum). Bien sûr, si vous pensez voyager en taxis collectifs, prévoyez des bagages adaptés : un petit sac à dos plutôt que deux grosses valises, sinon vous aurez du mal à trouver un taxi collectif qui vous prenne, faute d’espace dans son coffre.


Laisser un commentaire