10 raisons de faire de Cuba votre prochaine destination – 1ère partie Les coups de cœur des voyageurs

1. Parce que Cuba est un pays qui ne ressemble à aucun autre

Cuba possède une identité forte et unique. L’histoire de l’île, qui a marqué le monde, le communisme au pouvoir depuis la fin des années 50, le métissage de la population, sa culture marquée par la musique et la danse, ont façonné un pays à nul autre pareil. Cuba est un autre monde qui vous envoûte dès que vous posez le pied dans sa capitale, à la fois éblouissante et décadente, à l’image de ce pays pétri de contradictions et pourtant terriblement attirant.

DSC_0820

raison 1 photo 1   raison 1, photo 2

2. Pour remonter dans le temps et plonger dans les années 60

On dit souvent de Cuba que le temps paraît s’y être arrêté. Plusieurs raisons à cela : l’architecture coloniale d’abord, et notamment celle de la Havane. Le très faible trafic automobile qu’on rencontre sur les routes et qui paraît anachronique aujourd’hui. Et bien sûr, les fameuses voitures américaines des années 50 qui constituent encore l’essentiel des véhicules. Parfois superbement restaurées, parfois délabrées, elles parcourent l’île et ses mauvaises routes, résistantes et fières, comme le sont les cubains.

photo raison 2

Quand vous montez dans l’une d’entre elles, interrogez votre chauffeur sur son véhicule : mis à part la carrosserie, il reste très peu de pièces d’origine, et vous apprendrez bien souvent que vous roulez avec un moteur Peugeot ou encore une batterie chinoise. Le sens de la débrouille, le système D, sont aussi caractéristiques de Cuba et de ses habitants pour qui la lucha (la lutte) constitue le quotidien.

A Cuba, pas de publicité placardées sur tous les murs non plus. Ici, on ne vente pas les mérites de Coca-Cola, du dernier régime minceur ou de l’Iphone 6, mais ceux de la Révolution et de ses héros. Portraits et slogans révolutionnaires s’étalent à chaque coin de rue, et nul doute que vous en prendrez de multiples photos !

DSC_0528

3. Parce-que si vous vous écartez des sentiers battus vous vivrez des moments inoubliables

Si vous vous rendez à Cuba dans le cadre d’un voyage organisé par un tour-opérateur, il y a fort à parier que vous resterez cantonnés aux circuits touristiques de masse. Ce qui signifie peu d’échange avec la population locale, hormis des professionnels du tourisme. Tout est d’ailleurs sciemment organisé pour que vous ne voyiez du pays que ce qu’on veut bien vous en montrer, le plus souvent les jolies villes coloniales, la salsa, le rhum et les cigares ! Mais Cuba, ce n’est pas (que) ça !

Il faut sûrement se donner plus de mal qu’ailleurs à Cuba pour sortir des sentiers battus, des barrières ayant été volontairement organisées entre les voyageurs et les locaux. Mais il est possible de les dépasser. Logez chez l’habitant bien sûr (même s’il faut savoir que les propriétaires de casas particulares constituent plutôt la bourgeoisie de Cuba), allez assister à un match de baseball ou de boxe, prenez les transports utilisés par les cubains (taxis collectifs, guaguas, camions), mangez dans les cafétérias en pesos qu’ils fréquentent, asseyez-vous dans les parcs, très fréquentés par les locaux. Soyez ouverts à la discussion et aux rencontres, et vous pourrez ainsi découvrir un autre Cuba.

Vous aurez alors probablement l’occasion de passer une soirée à la plage, autour de quelques bouteilles de rhum bon marché et d’une guitare. De jouer aux dominos ou aux dames dans la rue, de vous asseoir sur les perrons des maisons en fin de journée et de participer aux commérages du quartier (activité essentielle à Cuba), ou même de goûter un cochon grillé si vous êtes invités à fêter un événement.

11150684_10153244032921083_8135248487895871420_n  DSC_0662

Bref, de vivre Cuba plutôt que de vous contenter d’en admirer la carte postale.

4. Parce que Cuba vous ravira quelque soient vos centres d’intérêt

Que vous soyez féru d’histoire, amateur d’architecture, amoureux de la nature, passionné de musique et de danse, sportif invétéré ou adorateur des belles plages, vous trouverez votre bonheur à Cuba !

L’île a en effet beaucoup à offrir à ceux qui la parcourent. Elle possède tout d’abord un des plus riches patrimoines historiques des Antilles : les édifices coloniaux de La Havane, Trinidad, Cienfuegos ou encore Camaguey ne manqueront pas de vous séduire. Vous pourrez également effectuer de belles randonnées dans le Parc National Alejandro de Humboldt, près de Baracoa (est de l’île), ou encore dans la région de Vinales ou de Topes de Collantes.

Soroa, région de Pinar del Rio

soroa pinar del rio

Vous trouverez à Cuba de nombreux spots de plongée et de snorkeling, par exemple à Maria La Gorda, à Playa Santa Lucia ou encore sur la peu fréquentée Isla de le Juventud. Il est aussi très facile de louer un vélo pour parcourir les routes de l’île. Quand aux plages, entre celles de Varadero, des nombreux cayos (Cayo Coco, Cayo Largo, Cayo Blanco, Cayo Santa Maria,…) ou encore de Guardalavaca, vous aurez du mal à élire votre préférée !

Plages de Cayo Blanco et Cayo Largo

cayo blaco  cayo largo

Enfin, la musique est omniprésente à Cuba, et vous pourrez écouter de bons groupes en live dans toutes les villes où vous passerez. De même, vous n’aurez que l’embarras du choix si vous cherchez un lieu où apprendre (ou perfectionner) votre salsa et faire la fête jusqu’au petit matin.

5. Parce que Cuba peut se visiter toute l’année

L’autre bonne nouvelle, c’est que Cuba, avec ses 330 jours d’ensoleillement annuels, peut se visiter toute l’année ! Il n’y a pas véritablement de période à proscrire, même si on considère que septembre et octobre sont les mois les plus exposés aux ouragans. Rassurez-vous, même si vous y aller durant ces mois,  les risques que vous y soyez confrontés restent faibles. Et lorsque cela se produit, des mesures efficaces sont prises pour mettre à l’abri la population.

On considère qu’il existe deux saisons principales à Cuba :

De novembre à avril, c’est la saison sèche. En résumé, il pleut moins mais il fait plus frais. Évidemment, il s’agit d’une « fraîcheur » toute relative, puisque les températures minimums se situent autour de 18 à 20°C en journée, et les maximums entre 26 et 29°C.

De mai à octobre, c’est la saison dite des pluies. Vous aurez droit à quelques gros orages en fin de journée, mais ils sont brefs et souvent bienvenus pour rafraîchir un peu l’atmosphère, car c’est aussi la période la plus chaude avec des moyennes de 32°C. On peut donc profiter pleinement des plages durant cette période, pas d’inquiétude !

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter notre article sur la météo à Cuba

photo météo

A suivre 2èmè partie ici


Comments

  1. Bonjour Méla et Yoe
    Un grand merci pour tout ces articles qui m’aident à préparer mon séjour à Cuba 🙂
    Voici une image sur le tour du monde (ce qu’il faut mettre dans son sac, budget à prévoir, vaccins, etc…)
    https://www.enjoydude.com/fr/le-tour-du-monde-en-chiffres-3233
    J’aime bien la rubrique conseils « et si c’était à refaire »)
    J’ai beaucoup aimé votre page qui présente les chauffeurs et les voitures. Je m’y vois déjà 🙂
    Bonne continuation à vous 2 et encore bravo!

Laisser un commentaire